Mélanie Cullin

Mélanie Cullin, Piano

Lieu(x) d'enseignement :

  • Rosemont

Appelez-nous pour vérifier les disponibilités du professeur et prendre votre rendez-vous d'inscription.
514 544-4636

Mélanie Cullin débute sa carrière de musicienne en France, au conservatoire de Toulouse. En 2007, elle obtient trois premiers prix à l’unanimité : deux en interprétation (piano et musique de chambre) et un en analyse musicale. L’année suivante, en 2008, elle obtient son diplôme de fin d’études d’accompagnement instrumental et vocal. Parallèlement, elle valide un baccalauréat en musicologie, à l’université Paris la Sorbonne. En 2009, après l’obtention de son diplôme d’Etat français en enseignement spécialisé du piano, elle bénéficie d’un échange avec l’Université de Montréal et se perfectionne à la maîtrise (classe de Paul Stewart).

Avant son départ à Montréal, Mélanie Cullin joue principalement dans deux groupes : le quintette de tango argentin Tango Libre, et le duo avec violoncelle In Rhytmus  avec lesquels elle se produit régulièrement en concert (“Classisco” festival à Toulouse, “Les lundis de Mont-Louis” festival à Mont-Louis, “Espace Croix-Baragnon” à Toulouse, etc). Depuis son arrivée à Montréal, elle diversifie considérablement son approche musicale en voguant  entre  musiques de tradition classique, répertoire contemporain et création, ainsi que la musique improvisée. Elle fait également l’expérience de la rencontre avec d’autres arts comme le théâtre, la danse ou les arts visuels. Ces nouveaux intérêts se reflètent aujourd’hui  dans ses projets artistiques (pianiste et comédienne de la compagnie d’opéra-théâtre Alma Viva (festival Fringe 2010-2012), pianiste au  Laboratoire de musique contemporaine de Montréal  (LCMM juin 2013), pianiste improvisatrice du collectif de danse improvisée Lindex, pianiste-interprète du  projet Au rythme des papillons de la compagnie de théâtre pour enfant Le Moulin à musique (février 2014).

Ses recherches pédagogiques l’amènent à explorer des pratiques novatrices comme la pédagogie de groupe, et l’apprentissage de la musique classique par l’improvisation. En 2008, dans le cadre de sa formation au diplôme d’Etat,  elle écrit un mémoire sur « L’interprétation et l’expression de soi », et poursuit ses explorations à Montréal, créant sa propre méthode d’enseignement  basée sur le jeu et  la créativité. Depuis 2010, elle enseigne la créativité à des groupes de pianistes, à l’Ecole de Jeunes de l’Université de Montréal. Dans ce cadre, elle participe activement à l’élaboration du programme pédagogique. Par ailleurs, à travers son activité d’enseignement individuel, elle se questionne sur le processus d’apprentissage et la méthodologie de  l’adulte débutant.