La fameuse « Foire aux Questions »!

Ici se retrouvent les nombreuses questions qui nous sont demandées lors du premier contact. Ne vous gênez pas pour en ajouter.

  1. À quel âge peut-on commencer à prendre des cours de musique?

À partir de 9 mois, on offre des cours d’éveil musical. Il s’agit de cours de groupe où l’enfant apprend les rudiments de la musique ( jouer fort/doux, aigu/grave, un peu de rythme) le tout à travers le jeu et parfois quelques chansons. Pour les cours privés, on conseille de commencer à 6 ans; mais pour le violon ou le piano, il y en a qui commence à 4 ans.

Hé! Mozart a bien commencé le clavecin à 5 ans!

Pour ce qui est des adultes, oui vous! Vous pouvez commencer maintenant. Pourquoi encore attendre?

2.  Combien coûte un instrument?

Ça dépend de l’instrument. Un violon neuf, pour quelqu’un qui commence, peut coûter entre 450$ et 800$. Un violoncelle, entre 1500$ et 2000$. Une flûte-à-bec, 30$. Pour les pianistes, il serait conseillé de commencer par acheter un clavier électrique. Un piano dans une maison, c’est beau mais s’il n’est pas joué, c’est comme un meuble qui prend la poussière. Et ça coûte une beurrée à déménager (+200$) par des spécialistes.

C’est pourquoi on vous encourage à louer un instrument si vous commencez. À la Coop des professeurs de musique, nous avons souvent des instruments disponibles pour la location, sinon, on vous réfère à un magasin ou un luthier qui peuvent vous offrir ce que vous cherchez.

Pour l’entretien des instruments, chose dont il faut tenir en compte absolument, il y a les cordes à remplacer une fois par année pour le violon et le violoncelle. Si vous tenez absolument à un piano droit chez vous, vous devrez penser à engager un accordeur (125$) à tous les 6 mois.

3. Est-il nécessaire d’avoir un bon instrument?

Oui.

Du moins, un instrument qui fonctionne bien. Il existe toute une gamme de prix pour des instruments comme le violon ou les instruments à vent. Les très bas de gammes sont en général injouables, ou difficile à accorder. C’est déjà un défi de commencer la musique; si votre instrument vous déplaît ou vous donne des difficultés, vous abandonnerez vite. Si vous avez un bon instrument, le plaisir vous accompagnera chaque fois que vous pratiquerez, malgré les embûches.

Quand on commence, le mieux est de louer un instrument; ceux-ci sont toujours bien calibrés. Si vous voulez acheter un instrument, on vous conseille de demander à votre professeur de vous accompagner au magasin. Il ou elle sera à même d’évaluer les qualités et les défauts des instruments proposés.

4.  Où sont situés les professeurs?

Il y a toujours un professeur de musique près de chez vous. La Coop a fait du mieux qu’elle pouvait pour vous offrir un professeur d’instrument de votre choix dans votre quartier. Ils enseignent à la maison où ils ont accès à leur bibliothèque personnelle de partitions et de livres techniques sur la musique. Parfois même, ils ont une photocopieuse!

5. Quelle longueur de cours dois-je choisir?

Pour les enfants, c’est vous qui connaissez leur niveau de concentration. À 6 ans, il est inutile de faire un cours de 45 minutes. Cependant, plus ils avancent, plus le cours devra durer longtemps car le niveau de difficulté augmentera aussi!

Pour les adultes débutants, en général, 45 minutes est suffisant, à moins que vous aimiez vraiment votre professeur! En général, un adulte qui avance bien voudra passer plus de temps à son cours et en viendra vite à prendre des cours d’une heure. Pour les intermédiaires, on vous encourage à prendre des cours d’une heure, mais le choix vous revient, bien sûr.

6. Faut-il faire absolument du solfège?

Eh bien non! Bien que nous offrions en complément des cours de groupe en théorie musicale qui inclut la lecture solfiée, ce n’est ni un pré-requis, ni un acte de torture utilisé contre les élèves récalcitrants… Ici, la professeure de musique qui écrit ces lignes a tout de même envie de vous dire qu’elle utilise le solfège (ou le chant) pour vérifier la compréhension de l’élève face à l’exercice exécuté – pour vérifier si le rythme est compris ou la mélodie bien entendue – il ne s’agit pas d’une « compétence transversale » inscrite au programme. Nous remarquons cependant que les élèves qui ont reçu des cours de solfège auparavant sont mieux préparés que d’autres à recevoir des cours d’instrument.

 

2 Responses to F.A.Q.

  1. Jean Lapierre dit :

    Je suis un adulte de 65 ans qui pratique le piano depuis quelques annees mais n’ai jamais fais de solfege a proprement parler. Vous dites dans l’entrevue que la coop offre des cours de theorie musicale en complement, pourriez-vous m’indiquer comment je pourrais m’y inscrire. Merci de votre reponse.
    Jean Lapierre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *